mercredi 23 octobre 2013

Beyrouth, le 23 octobre 1983


Je me souviens parfaitement de ces attentats marquants. Ma mère pleurait comme une madeleine, comme s’il s’agissait de soldats libanais. Moi, j’étais sidéré en ce dimanche funeste du mois d’octobre par tant d’injustice, de cruauté et d’inhumanité. Ce qui me paraissait particulièrement révoltant dans cette histoire c’est que rien n’obligeait ces braves soldats à nous venir en aide, une aide qui a les a conduit droit vers la mort. Et comble du malheur, en plus du caractère gratuit de ce massacre, « made in Lebanon » de surcroit, c’est de constater que mon pays ne leur rend toujours pas hommage le 23 octobre. Même pas une gerbe officielle ! A force d’ingratitude, tamsa7it dawlétna.

Il n’est pas « juste », que l’État libanais n’organise en ce 23 octobre de triste mémoire, une cérémonie officielle pour rendre hommage aux 58 parachutistes français et 241 marines américains qui ont été tués lâchement en 1983, alors qu’ils étaient en mission à la demande du gouvernement libanais

Pour info, la Force multinationale au Liban, créée au mois de septembre 1982, avait comme mission d’aider l’armée libanaise à étendre sa souveraineté à Beyrouth et d’assurer la sécurité des populations civiles. Des objectifs qui ne plaisaient pas à tout le monde déjà à l'époque ! Trente ans plus tard, on est toujours avec ces objectifs, ceux-ci ne plaisent toujours pas à tout le monde. D'ailleurs, ce sont pratiquement les mêmes, enfin, leurs héritiers loco-régionaux.

Toujours est-il, il faudra bien que les choses changent un jour. Cette ingratitude doit être corrigée. Avis aux intéréssés.

En attendant, je suis personnellement reconnaissant pour le sacrifice de ces Français. Vive la fraternité franco-libanaise !


Réf.
Attentat du Drakkar : qui a tué les paras français de Beyrouth en 1983 ? Le Monde 23 octobre 2013

Deux phrases à retenir:
- "L'organisateur présumé de l'attentat (contre le bâtiment des parachutistes français), Imad Moughnieh, a été tué en 2008."
Imad Moughnieh, était un responsable milicien du Hezbollah. Il a été tué lors de l'explosion de sa voiture à Damas le 12 février 2008.
- "Le déroulement de l'attentat contre le bâtiment des marines américains a été parfaitement établi par un tribunal fédéral en 2003. Le véhicule a été retrouvé et le nom du kamikaze est connu : Ismail Ascari, de nationalité iranienne."

© 2011-2019 Bakhos Baalbaki